QUINTÉ+ INTERNATIONAL VENDREDI : ROI DU LUPIN, LE SPÉCIALISTE

Publié le par pmurentable

  • Roi du Lupin se plaît à Mons

ROI DU LUPIN SE PLAÎT À MONS

 

Pour la première fois de l’histoire, c’est hors de nos frontières que se disputera le quinté+ de ce vendredi 24 octobre, et plus précisément en Belgique, sur l’hippodrome de Mons. Nommé « Prix du Premier Quinté+ International », cette épreuve, labellisée groupe II, est en fait la finale du Tour Européen du Trotteur Français. Suite au forfait de Swedishman, ils ne sont plus que quatorze sur les rangs. Invaincu en trois tentatives sur le profil proposé, Roi du Lupin s’annonce redoutable.

Roi du Lupin (10 – Pierre Vercruysse) n’a pas fait de détail lorsqu’il a couru à Mons, puisqu’en trois apparitions, il n’a pas connu la défaite. Pierre Vercruysse, qui va le découvrir pour l’occasion, devra composer avec son numéro 10 derrière l’autostart, puisqu’avant cette épreuve, l’élève de Jean-Paul Marmion n’a pas pris part au Tour Européen du Trotteur Français. Or, les conditions de course offrent, logiquement, les meilleures places aux concurrents totalisant le plus de points dans ce circuit. Mais, au vu de sa qualité, ce fils de Fleuron Perrine devrait pouvoir jouer un premier rôle, car le lot qu’il affronte ici semble largement à sa portée. Son metteur au point affiche de logiques ambitions : « Il est nettement supérieur à Talicia Bella au travail. Il se montre aussi très performant sur les pistes plates. Il n'a pas eu une course dure récemment à Bordeaux, le train ayant été peu sélectif. Il est encore tombé sur un super Swedishman ce jour-là, Il faudra que tout se passe bien là, avec son numéro 10. J'espère qu'il ne se retrouvera pas trop loin. Il a évidemment une première chance en théorie... ».
 

Troisième du classement général, Sévérino (3 – Christian Bigeon), s’annonce comme son plus sérieux rival. Car, en plus d’évoluer déferré des quatre pieds, ce qui n’est plus arrivé depuis le 30 mai, ce rejeton de Gobernador, totalement retrouvé après des soucis de santé, dispose d’une belle vitesse de base. Ayant déjà brillé au plus haut niveau, il ne serait pas étonnant de le voir lutter activement pour la victoire, d’autant qu’il s’élance du couloir numéro 3. Les propos de Christian Bigeon montrent qu’il compte sur son élève : « Il avait gagné la première épreuve de ce Tour Européen, fin août à Wolvega. Il a confirmé par deux places lors d'étapes suivantes. Je lui ai accordé un peu de repos après Son Pardo. Il paraît très bien au travail. Il a pu reprendre beaucoup de fraîcheur. Il sera déferré des quatre pieds ce coup-ci et son numéro 3 est parfait. Il a certainement une chance régulière ce vendredi soir... »
 

D’une régularité à toute épreuve, Soléa Rivellière (5 – Philippe Daugeard), qui occupe la pole position, sans avoir gagné la moindre étape, mériterait de remporter cette finale. Spécialiste des tracés réduits et lauréate de sa seule sortie à Mons, elle pourrait y parvenir. Philippe Daugeard, qui figure en tête du classement des entraîneurs, a dû préparer cette épreuve avec soin.  Son autre atout Sissi du Morin (8 – Sébastien Olivier) devra s’élancer en dehors de ses rivaux, ce qui n’est jamais chose aisée. Mais, elle aussi donne toujours sa pleine mesure en compétition. Une place peut lui revenir. Talicia Bella (4 – Antoine Wiels), qui dépend du même entraînement que notre favori, n’est pas aussi douée que ce dernier, mais ne manque pas de qualité. Elle a, d’ailleurs, déjà donné du fil à retordre à quelques-uns de ses adversaires du jour. Encore déferrée des antérieurs et bien située derrière les ailes de l’autostart, elle dispose d’une belle chance.
 

Sometime (1 – Christophe Martens), en pleine possession de ses moyens, Quentin Rose (12 - Rik Depuydt), qui connaît parfaitement ce tracé, Roxana de Barbray (7 – Gabriele Gelormini), qui a triomphé avec autorité à Hambourg, et Ru de l’Airou (2 – Michel-Xavier Charlot), qui vient de bien se comporter dans le Grand Prix du Sud-Ouest, ont également leur mot à dire.
 

Propos des professionnels recueillis par l’Agence Tip.
 

Revoir les épreuves de référence : 
15/10 – Lyon Parilly – 11e étape du GNT (Sometime)
12/10 – Bordeaux – Grand Prix du Sud-Ouest (Roi du Lupin, Ru de l’Airou)
10/10 – Hambourg – Grand Prix d’Hambourg (Roxane de Barbray, Soléa Rivellière, Talicia Bella, Sissi du Morin, Quela Rive, Roro du Débuché)
28/09 – Son Pardo - Grand Prix des Baléares (Talicia Bella, Soléa Rivellière, Sévérino, Quela Rive)

Classement chevaux

1er

Soléa Rivellière

40 pts

2e

Roxana de Barbray

34 pts

3e

Sévérino

29 pts

4e

Talicia Bella

23 pts

5e

Sometime

15 pts


Classement drivers

1er

Philippe Daugeard

40 pts

2e

Christian Bigeon

29 pts

2e

Gabriele Gelormini

29 pts

4e

Anthony Barrier

23 pts

5e

Christophe Martens

15 pts


Classement entraîneurs 

1er

Philippe Daugeard

51 pts

2e

Roberto Donati

45 pts

3e

Christian Bigeon

29 pts

4e

Jean-Paul Marmion

23 pts

5e

Vincent Martens

15 pts

QUINTÉ+ VENDREDI : 89% DE RÉUSSITE

Publié le par pmurentable

Présentée trente-cinq fois déferrée des quatre pieds, Soléa Rivellière (5) a vaincu onze fois et pris vingt places, soit 89% de réussite. Une donnée à prendre en considération pour le quinté+ international de ce vendredi 24 octobre à Mons, la Finale du Tour Européen du Trotteur Français.

QUINTÉ+ VENDREDI : ILS ONT DÉJÀ BRILLÉ À MONS

Publié le par pmurentable

10 Roi du Lupin : Invaincu en 3 tentatives, soit 100% de réussite
5 Soléa Rivellière : 1 apparition victorieuse, soit 100% de réussite
7 Roxana de Barbray : 2 accessits en autant de sorties, soit 100% de réussite
8 Sissi du Morin : 3e de son unique prestation, soit 100% de réussite
14 Picardo : 6 victoires et 12 places en 20 tentatives, soit 90% de réussite
9 Team Job : 6 places en 7 apparitions, soit 86% de réussite
12 Quentin Rose : 4 succès et 9 places en 18 sorties, soit 72% de réussite.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 400 500 600 700 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog